Love letters #1 : l’ennéagramme

Aujourd’hui, je suis très heureuse de pouvoir ouvrir ici une nouvelle rubrique.

Et ce n’est pas moi qui vais prendre la plume par ici. Je veux ici donner la parole à celles qui le souhaitent, transformer cette jolie audience en lieu d’expression autour de l’amour, des autres, mais surtout de soi.

Lectrices, amies, connaissances vont ici prendre la parole au sujet de thématiques qui les touchent particulièrement.

  • Partager ici un bout d’elles. Un morceau de vie qui a justement changé la leur, de vie.

Si vous avez envie d’écrire sur un sujet qui vous plait, écrivez-moi.

En attendant, on commence tout de suite avec un sujet fort et totalement dingue, qui a changé la vie de Pauline qui a rédigé ce sublime texte, et qui, par son expérience qu’elle m’a généreusement partagée, a aussi changé toute ma vision des autres depuis quelques mois.

  • S’il y a un article à lire aujourd’hui, parmi tout ce que vous allez trouver sur le net, c’est bien celui-ci car il peut changer votre vie.

On se retrouve en fin d’article, à toi Pauline.

*  *  *

LE JOUR OU J’AI DECOUVERT L’ENNEAGRAMME

Je revois encore ma tante, les yeux brillants, me dire qu’elle avait suivi un enseignement qui avait changé sa vie : l’« ennéagramme ».

Le nom m’a successivement fait penser à un massage, un instrument de musique et même je crois à une position du kamasutra (idée assez rapidement écartée quand il s’agit d’imaginer un membre de sa propre famille…)

Elle répond à mes interrogations en précisant qu’il s’agit d’un « enseignement très ancien venant des soufis qui définit la nature de l’ego de chaque personne ». Ah oui… c’est nettement plus clair là… (FAUX) Intérieurement je me dis “tu ne serais pas rentrée dans une secte, Tata ?”

Elle avait toutefois réussi à piquer ma curiosité et j’ai fait quelques recherches : le mot vient du grec et signifie une figure à neuf têtes, parce que neuf types de « personnalités » y sont décrites avec pour chacun une motivation et des évitements spécifiques entrainant un comportement particulier plus ou moins prononcé. Je crois que je vous ai perdu …

En clair, chaque individu naîtrait avec une paire de lunettes d’une couleur particulière qui va lui faire voir la vie non pas réellement, mais avec un filtre qui va orienter sa perception des événements auxquels il est confronté et donc orienter les réactions associées.

Et tout cela de façon complètement inconsciente bien sûr !

Ces « prismes » sont répartis en trois groupes :

  • ceux qui vont préférer des réactions physiques ou instinctives : les 1, 8 et 9
  • ceux qui vont préférer des réactions émotionnelles : les 2, 3 et 4
  • ceux qui vont préférer des réactions mentales et cérébrales : les 5, 6 et 7

Mon désir d’en savoir plus arrivant à son comble, je décidais de m’inscrire à un stage de quatre jours de découverte. Après nous avoir expliqué les bases, la formatrice a passé en revue les neuf types de personnalités, leurs atouts, leurs travers, leurs buts et leurs peurs avec beaucoup de professionnalisme et d’humour.

On commence par le 1 et sa quête permanente de perfection, puis le 8 et son côté « un peu » (voire carrément) autoritaire, le 9 et sa recherche d’harmonie.

Les types défilent et parfois, je ne peux pas m’empêcher de rire : j’ai l’impression qu’elle décrit ma mère, mon chef ou encore certaines de mes amies… Mais moi alors ? J’ai quelques traits de certains, mais je ne me reconnais jamais complètement dans chacune des descriptions.

La formatrice est catégorique : on ne peut pas avoir un peu de chaque, on en a qu’un. 

Patience…

On continue : le 2 et sa volonté de se rendre indispensable (tiens, tiens, mais c’est mamie ça !), le 3 et sa recherche constante d’efficacité

Aïe ! Elle est en train de décrire mes comportements, mes peurs profondes, mes pensées inavouables …

  • Je découvre avec effroi que ce système de réflexion et de réaction qui me parait cohérent, familier et pertinent (forcément je réalise que c’est le mien) n’est pas partagé par tout le monde … bon sang mais comment font les gens pour me comprendre ?

On enchaine avec le 4 et sa quête d’originalité dans les montagnes russes émotionnelles, puis le 5 : ce solitaire passionné, le 6 et son besoin de prévoir, ses doutes et sa méfiance.

Après ça, je ressens un petit moment d’abattement : est-ce qu’il existe finalement un type un peu plus sympa que les autres ?

Cela tombe bien ; on arrive au 7 que l’on surnomme « l’Epicurien » ou « Peter Pan » . Qu’à cela ne tienne : je veux devenir 7 mais je déchante aussitôt : il sait parfaitement profiter de la vie mais absolument pas en gérer les difficultés.

J’ai donc une bonne et une mauvaise nouvelle ! Je commence par la mauvaise : tous les types ont leurs avantages mais aussi leurs inconvénients. Essayer d’en changer est chose impossible mais surtout vaine.

La bonne : ce ne sont que des lunettes ! Si on arrive à reconnaître les moments où les verres se teintent, on peut tout simplement choisir de les enlever.

Et quand on y arrive, la vie prend une autre saveur…

Vous allez me dire que vous avez affiné votre thème astral dans tous ses ascendants, passé au crible le livre des prénoms, usé le divan de votre thérapeute et qu’il semble clairement utopique de creuser encore ce passionnant sujet de thèse qu’est vous-même!

Alors qu’est-ce que cette connaissance peut m’apporter de plus ?

Pour moi, ce fut une double perspective.

Tout d’abord, on apprend à décrypter nos propres mécanismes, on commence à voir des choix auparavant invisibles : est-ce que je continue à m’enfermer dans mes fonctionnements rassurants ou est-ce que je tente courageusement une autre voix ?

On tend à prêter attention à l’enfant qui sommeille en nous ; à étudier des perspectives de vie qui nous semblaient jusque-là complètement fermées.

Mais l’intérêt de cette formation c’est aussi de pouvoir comprendre les autres. On devient plus indulgent, plus compréhensif (ces petites manies qui nous rendent dingues chez notre moitié, notre mère, le collègue du service compta ou notre meilleure amie, ont enfin une explication !) et au lieu de lever les yeux au ciel, on peut en rire, trouver ça attachant et en parler sans virer au drame car leurs réactions ne sont plus prises « personnellement ».

  • Il faut de tout pour faire un monde non ? Des pacifistes, des perfectionnistes, des leaders, des altruistes, des compétiteurs, des romantiques, des connaisseurs, des prévoyants et des
    optimistes !

Si vous avez envie d’en savoir plus, je vous conseille vivement de lire le roman de Laurent Gounelle (“Je te promets la liberté”), dans lequel l’héroïne va changer neuf fois de personnalité et vivre ainsi les différents types de l’intérieur. Bref, une manière ludique et originale de découvrir l’ennéagramme.

Merci de m’avoir lue !

P.

 

*  *  *

 

Je reprends la parole par ici ! Un immense merci à P. pour ce texte tellement bien écrit sur un sujet ô combien important.

Quand P. m’en a parlé, ça a littéralement changé ma vie, ma façon de voir les interactions de mon entourage avec moi, et aussi comprendre certains rouages de mon fonctionnement émotionnel.

  • Quelques pistes de réflexions :

Bien sûr, Pauline la narratrice a opté pour une formation, mais il y a énormément d’autres pistes pour découvrir l’ennéagramme : effectivement le livre de Laurent Gounelle permet de découvrir les 9 personnalités de façon très ludique, et vous pouvez lire mille choses sur le net concernant l’ennéagramme.

Vous avez d’ailleurs un test sur le site Eclectic Energies qui vous permet de trouver votre ennéatype en répondant à quelques questions.

Mais n’hésitez pas à aller voir les 9 types de personnalités et c’est certain, vous allez reconnaître la vôtre dans l’une d’entre elle.

Vous en avez toujours 1 prioritaire, mais vous pouvez avoir un “penchant” dans une autre personnalité, généralement le chiffre précédant ou suivant l’ennéatype principal.

J’espère que ce sujet vous a plu !

Je vous embrasse fort !

  1. 17.Sep2020 / 8:00 / Répondre

    Coucou, ce sujet est intéressant, très bon article !

    Persun
    https://www.persun.fr/blog

  2. 22.Sep2020 / 7:49 / Répondre

    Coucou Estelle,
    C’est une belle idée cette nouvelle catégorie.
    Belle journée,
    Camille :)
    https://www.cxmillephoto.com/

  • Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

    Erreur : aucune publication trouvée.

    Assurez-vous que ce compte a des publications disponibles sur instagram.com.