CHANEL N°5, le parfum iconique fête ses 100 ans

Petit article dédié à une véritable légende de la parfumerie, le parfum le plus connu du monde  : N° 5 de CHANEL

Cette année, nous fêtons les 100 ans d’existence du N°5, ce parfum si singulier, icône de féminité.

C’est en 1921 que ce parfum a vu le jour, mais quels sont ses petits secrets ?

N°5, c’est le parfum abstrait de Mademoiselle Gabrielle CHANEL, qu’elle crée en 1921 avec Ernest Beaux, le parfumeur des tsars. Et ce parfum, lors de sa création, symbolise une véritable rupture avec le monde de la parfumerie, une véritable révolution qui “démode” instantanément toutes les fragrances qui plaisaient à cette époque.

Le numéro 5, porte-bonheur de Gabrielle Chanel

Gabrielle Chanel choisira, parmi ceux proposés par Ernest Beaux, l’échantillon n°5. Comme une histoire écrite par avance, puisque le 5 était le numéro fétiche de Mademoiselle Chanel.

Ce 5ème échantillon fut celui qu’elle préféra immédiatement. Un “parfum de femme à odeur de femme” composé de notes de têtes acides (l’aldéhyde), le néroli, le citron, la bergamote, avec des notes de coeur fleuries, l’ylang-ylang, le jasmin, la rose de mai, l’iris et le muguet, et des notes de fond plutôt masculines, avec le vétiver, le musc et le cèdre. Sa formule est le secret le mieux gardé de CHANEL…

Gabrielle Chanel lancera sa collection le 5 mai, 5ème mois de l’année, et lui laissera son numéro 5 pour lui porter chance.

Et le flacon, révolutionnaire dans son épure, fut immédiatement reconnaissable. Sobre, chic, minimaliste.

Et bien sûr comment parler de CHANEL sans parler de Marilyn Monroe qui confiait qu’elle ne dormait habillée que de quelques gouttes de N°5… Phrase qu’elle a prononcée pour la première fois lors de la une de LIFE MAGAZINE, elle avait alors 26 ans. N° 5 entre dans la légende. Puis une fameuse séance photo (non publiée à l’époque), avec Marilyn nue dans son lit avec le flacon de N°5 sur le rebord de sa table de chevet, et ses nombreuses interviews où elle évoque son amour de N°5, dans des enregistrements que CHANEL s’est procuré.

Mais qu’a-t’il d’hypnotique ?

Mademoiselle CHANEL voulait un parfum artificiel, dans le sens un parfum fabriqué. N°5 est un floral aldéhydé, un parfum de femme reconnaissable tout particulièrement avec ses 2 matières premières d’exception : les roses de mai, et le jasmin de Grasse. Les aldéhydes lui confèrent une présence unique, et la touche de vanille moelleuse lui donne beaucoup de sensualité.

Je l’aime de plus en plus au fil des années, et j’aime aussi toutes les déclinaisons que j’ai eu l’occasion de découvrir : N°5 L’eau, N°5 Eau Première…

Retrouvez N°5 sur le site CHANEL

(et j’en profite pour remercier la team CHANEL pour toutes ces belles expériences que j’ai l’occasion de vivre depuis des années)