Adrénaline et vitesse : Sail GP à Marseille

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance d’assister à un moment unique dans une vie.

On m’a proposé d’assister à la grande finale mondiale à Marseille de la course Sail GP.

Sail GP, c’est quoi ? C’est la voile nouvelle génération !

C’est une course de catamarans F50 qui filent à haute vitesse, grâce à des foils en carbone acérés comme des lames de rasoir, qui permettent d’atteindre des vitesses de plus de 50 noeuds. Et à bord de ces catamarans, vous pouvez y trouver des athlètes du monde entier (primés par de multiples médailles dans d’autres disciplines qui touchent à la voile).

Quelle est la difficulté pour ces athlètes ?

Ces catamarans sont très spécifiques, très techniques, et même si chaque équipage a une grande expérience dans le domaine de la voile, tout peut être remis en jeu à bord de ces F50 ! Chaque équipe ne dispose que de très peu de temps pour s’entrainer entre chaque épreuve… En effet, le cargo transportant les F50 mettant quasiment 2 mois à être acheminés, il ne reste à chaque épreuve que quelques jours pour que les équipes puissent se retrouver pour s’entrainer !

Bien sûr, il y a l’expérience et la performance athlétique de chaque équipe qui prime, mais aussi d’autres points entrent en jeu : la communication non verbale entre toute l’équipe pour que chacun coordonne son action sur le catamaran et puisse réagir en 1/4 de seconde pour pouvoir prendre de la vitesse et grapiller ainsi des chances de gagner la finale ! Mais aussi, il y a aussi le facteur qui allie chance et expertise : se positionner à l’endroit stratégique du plan d’eau sur lequel se déroule l’épreuve, pour profiter au mieux du vent, et fendre ainsi l’eau à toute vitesse !

Les participants

6 équipes ont participé à cette course mondiale avec à la clé 1 million de dollars de récompense pour le vainqueur :

  • la France bien entendu
  • les Etats-Unis,
  • la Chine,
  • l’Australie,
  • le Japon,
  • et la Grande-Bretagne.

Il y a eu plusieurs grands prix dont chacun a duré 2 jours, avec un total de 5 manches en flotte, et une finale pour les 2 vainqueurs.

Et même si la France s’est bien battue, c’est une finale réunissant le Japon et l’Australie qui a vu vibrer Marseille ! Et ce sont les Australiens et leur performance sportive impressionnante qui ont gagné la grande Finale !

En immersion

Et j’ai eu l’immense chance de pouvoir assister à cette finale au plus près en étant sur un guest chaser, un des bateaux privilégiés qui avait le droit de suivre la course.

Bien sûr, il y avait aussi une sublime tribune depuis les berges, et l’on pouvait aussi suivre la course retransmise à la télévision.

C’était totalement fou ! Cette finale était pleine de suspense, et vraiment riche en adrénaline ! Un moment génial à vivre, que l’on soit passionné de voile ou à y assister en famille !

Et j’ai même eu la chance de pouvoir rencontrer l’équipe de France, de découvrir leur entrainement, de voir leur matériel de sécurité, d’approcher le catamaran F50 de près.

Je vous ai fait une petite vidéo pour vous raconter tout cela !

Qui a créé cette sublime course qui va faire du bruit dans les prochaines années ?

C’est à l’initiative de Larry Ellison (fondateur d’Oracle et passionné de voile) et Sir Russell Coutts (quintuple vainqueur de la Coupe de l’America, que cette course est née en 2018. La course a été créée par ces deux amoureux de la voile, dans un but de proposer la nouvelle génération de la voile : développement des bateaux eux-mêmes dans un but de performance et d’efficacité.

Après Sydney, San Francisco, Cowes, New York, et enfin Marseille, cette course se couronne dans le succès, la haute performance et l’adrénaline !

Longue vie à Sail GP, et encore merci aux équipes de m’avoir prise à leur bord ! C’était fabuleux !

  1. 5.nov.2019 / 6:10 / Répondre

    Coucou Estelle,

    Des photos magnifiques.
    J’avais bien aimé suivre ton séjour sur Instagram d’ailleurs.

    Merci pour cet article .
    Laetitia